Cher Yves, Chère Claudine,

Voici environ 40 ans, vous vous installiez dans cette petite masure des Cheutières que vous avez petit à petit transformée en l’agrandissant, pour en faire une table accueillante où plusieurs d’entre nous sont venus, soit pour partager un repas, soit pour partager un repas, soit pour préparer une célébration… sans compter les pique-niques au jardin, où il fallait compter sur l’évolution du soleil pour garder  un peu d’ombre au travers des arbres… que de temps offert et partagé : merci ! L’an dernier, vous auriez bien voulu fêter vos cinquante ans de mariage et les vingt-cinq ans de diaconat d’Yves, mais tout fut un peu bouleversé par l’épidémie et les mesures sanitaires imposées. Mais voilà des chiffres qui disent votre belle fidélité l’un à l’autre et à l’église. Merci !

Qui se souviendrait encore de vos commencement au service de la paroisse… qui pourrait énumérer les temps d’écoute, de catéchisme… au presbytère de Montsûrs, ou dans les divers foyers où vous avez porté l’évangile et la joie de l’Église avec votre discrétion et votre efficacité à laquelle vous nous avez habitué tous les deux, et qui vont un peu nous manquer, maintenant, même si nous comprenons que vous avez le droit à une honnête retraite, voire à vous dépenser en d’autres lieux !

Merci, donc pour le catéchisme, le secours catholique, les groupes de parole, les temps d’écoute, le service liturgique des messes, des baptêmes, des mariages et aussi de quelques sépultures ! Dieu seul pourra vous rendre, nous nous ne savons que dire merci et vous offrir quelques modestes cadeaux, souvenir et avenir, à partir des contributions de nombreux paroissiens qui vous ont croisés et vous remercient.

Croyez que nous ne vous oublierons pas dans notre prière. Portez-nous aussi dans la vôtre : que Dieu vous accompagne et vous garde.