NOËL est Fête de la Lumière de Dieu pour l’homme aujourd’hui. La naissance du Christ-Sauveur, du Fils de Dieu est lumière pour la vie de notre monde.

La lumière de Dieu, si nous l’accueillons en vérité, illumine nos vies, nos cœurs, nos visages. La lumière de Dieu transforme nos vies, nos cœurs, nos visages lorsqu’elle fait disparaître le mal qui souvent blesse notre humanité.

Cette lumière de Dieu, venue de Bethléem, nous atteint, en cette nuit, pour aller au-delà des obscurités de la vie ; cette lumière de Dieu qui est celle de son enfant bien-aimé, vient en nous et devient grande paix, une paix intérieure pour retrouver un cœur apaisé et vivre au quotidien la joie de l’Évangile.

Cette lumière de Dieu qui rayonne sur les visages de tous les disciples de Jésus, sur les bergers des environs de Bethléem : elle vient illuminer nos propres visages, et par notre bienveillance et notre affection, elle rejoint nos proches et tous ceux qui ont tant besoin de réconfort et d’amitié parce qu’ils sont isolés, malades ou en deuil.

Noël est le plus cadeau de Dieu : en naissant sur la terre, Jésus a communiqué la lumière de Dieu à tous les enfants de la terre. Par notre baptême, nous sommes devenus des enfants de la lumière du Christ-Sauveur.

En cette veillée de Noël, que la lumière du Christ rayonne dans notre cœur pour que nous puissions être Lumière de Dieu. Plus nous en sommes porteurs, plus son éclat grandit, et plus nous l’ignorons, plus son éclat disparaît…

Devenons comme les bergers de la crèche de Bethléem… contemplons l’enfant déposé dans la mangeoire ; contemplons Marie et Joseph qui offrent au Père leur prière d’action de grâce et leur joie profonde : leurs regards de confiance sont illuminés par la lumière et le don de l’Amour infini de Dieu.

A la suite des bergers, accueillons le message de l’ange: «Je viens vous annoncer une grande joie, aujourd’hui vous est né un Sauveur…» Aujourd’hui, le Fils de Dieu vient habiter la terre des hommes, il vient mêler sa vie à la nôtre. Il est le « Dieu-avec-nous », né dans la sobriété d’une étable et dans l’humilité du pays de l’ombre qui a vu se lever une grande lumière.

Aujourd’hui, être lumière de Dieu, témoin de la foi, c’est redire, chanter avec joie, à la suite des anges, des bergers et de toutes les générations du Peuple de Dieu : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ». Ce chant joyeux fait partie du patrimoine de tous ceux qui se rendent spirituellement à la crèche des églises ou de leurs maisons pour célébrer la naissance du Sauveur et qui rendent grâce à Dieu pour les merveilles qu’il accomplit… et nous sommes de ceux-là…

La Bonne Nouvelle, la joie de Noël a pénétré le coeur des hommes, l’histoire et la culture des peuples, et nous participons à la transmission de ce beau cadeau de Dieu pour le monde.

Aujourd’hui, au milieu des évènements de notre monde, le message de l’évangile a toute sa place :
dans nos jours de peines et dans nos jours de joie, Jésus nous rejoint pour nous donner la tendresse infinie de Dieu, et apporte à tous de la chaleur et du réconfort grâce à nos visitations fraternelles et solidaires.
dans nos débats de société, la Bonne nouvelle de Noël peut guider nos choix et nos engagements de chrétiens pour l’année nouvelle qui vient, car Noël, c’est l’histoire de notre Dieu venu pour tous les hommes et qui dit à chacun : ‘Prends soin de tes frères. En chacun d’eux tu peux voir mon visage’.

Oui, Noël, c’est l’histoire de notre Dieu qui croit en l’humanité et qui lui donne la force d’aimer, de choisir d’aimer et d’espérer un monde de paix, un monde plus fraternel et solidaire.

Ne craignons, nous qui venons de recevoir une bonne nouvelle, une grande joie… et notre avenir de paix est entre nos mains. Amen.