L’année liturgique se termine aujourd’hui par la fête du Christ, Roi de l’univers. Le sens de cette fête nous est donné par la seconde lecture. Un texte solennel de saint Paul qu’il ne faut pas séparer de ce que Jésus dit de lui-même. Saint Paul nous in vite à considérer Jésus comme la source, le centre et le terme de l’univers et de l’histoire.                                                            

« Tout a été créé par lui et pour lui
Il est avant tous les êtres et tout subsiste en lui
Dieu a voulu qu’en lui toute chose ait son accomplissement ».

                 Le Christ n’est pas seulement celui qui nous sauve, il est celui en qui nous sommes créés, celui préside à la création. Car la création, pourrait-on dire, n’est qu’un premier pas, une première parole, une première invitation que Dieu nous adresse. Dieu crée l’homme pour se donner à lui en Jésus-Christ. Croire en Jésus, ce serait découvrir que l’existence est une vocation, un appel de Dieu qui nous aime, un dialogue dont il prend l’initiative pour que nous puissions le continuer avec Lui. Il y a d’abord, Dieu qui appelle l’homme. Dieu qui crée l’univers pour l’homme et qui crée l’homme pour l’appeler en Jésus-Christ.

                 Par ses souffrances endurées sur la croix et son obéissance par amour à la volonté de Dieu, le Christ a définitivement arraché l’homme au pouvoir de la mort. En lui, le péché de l’homme est pardonné et il retrouve sa dignité d’enfant de Dieu. Se réalise alors la parole de Jésus : « aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis ». Le bon larron a compris quelle est la puissance de Jésus : il corrige son frère condamné à ses côtés en lui adressant des reproches. Il admet qu’il a mal fait et en accepte les conséquences. Il reconnaît l’innocence de Jésus et s’adresse à lui par la prière en confessant sa royauté éternelle : « Jésus, souviens-toi de moi lorsque tu viendras avec ton Royaume ».

                 Ce Royaume est à construire avec les Pierres Vivantes que nous sommes ! L’onction que nous avons reçue au baptême est une onction royale : nous sommes partenaires et héritiers du Royaume dans lequel nous avons été introduits par le Christ et avec lui. Cette réconciliation et la paix pour tous les êtres vivants de notre planète sont le chemin qui nous est donné pour le construire. Accueillons l’Esprit Saint pour qu’il nous donne de choisir nous aussi l’amour pour seule force et l’humble service pour unique grandeur. AMEN.