En ce dimanche, nous sommes invités à contempler Jésus transfiguré et à entendre le Père qui confirme qu’Il est bien l’envoyé, « Son Fils bien-aimé »,

 Ce récit de la Transfiguration lève un coin du voile du mystère !

Avant l’heure, avant même sa passion et sa mort, Dieu révèle le Fils dans sa gloire, dans sa lumière.

        C’est une manifestation glorieuse.   

        C’est une invitation à nous laisser transfigurer par la Parole de Dieu

        pour que sa gloire transparaisse sur nos visages et illumine nos vies.

En cette période bouleversée par les évènements que nous connaissons et dans notre cheminement de carême, l’évangile de ce dimanche est comme une respiration, une pause.  

La parole évangélique veut nous faire vivre une expérience spirituelle, et nous sommes emmenés à l’écart avec les trois compagnons les plus proches de Jésus.

Jésus gravit la montagne pour prier, c’est le lieu du rendez-vous.

Jésus ne part pas seul : il monte avec des amis, des compagnons de route, compagnons de joies et de peines, mais aussi apôtres et disciples appelés à la mission.Et le but de cette randonnée n’est pas le tourisme, le but est une rencontre !

Pour chacun de nous, Jésus nous appelle à l’écart… dans la beauté de notre environnement, et pas forcément trop loin !    

En ce sens, nous pourrons vivre bientôt une belle expérience proposée par le CCFD, une balade éco-spirituelle pour solliciter toutes les dimensions de notre être connecté à la Création et à Dieu, le 30 mars prochain à 17h dans le parc tout proche des Ondines.

C’est une proposition concrète qui invite à la contemplation comme Jésus a contemplé la beauté de la création pour prier et emmener avec lui ses disciples.

Aujourd’hui, dimanche, Jésus nous prend avec lui, à l’écart, …

Faisons-lui confiance ! S’il nous prend avec lui, c’est pour notre bonheur !

C’est pour vivre la rencontre dans la prière et la contemplation,

dans l’écoute de Dieu à travers sa parole et notre réponse d’amour à sa Parole.

Pierre, Jacques et Jean auraient pu espérer un dialogue avec Jésus, un temps plus personnel avec lui … mais surprise !

Jésus devient tout autre, transfiguré et s’entretient avec d’autres !    

Avec qui Jésus s’entretient-il ainsi, jusqu’à oublier Pierre, Jacques et Jean ?

Il est soudain avec Moïse, l’homme du Buisson Ardent, l’homme du Sinaï, l’homme des Tables de la Loi de Dieu. Il est avec Elie, l’homme du mont Horeb, l’homme du silence avec Dieu. 

Ils s’entretiennent avec Jésus : nous aimerions savoir de quoi ?

Ils s’entretiennent de Dieu ! Lui seul nous comble aujourd’hui de ses bénédictions !  Ils s’entretiennent de leurs expériences de la présence de Dieu.

Lui seul est présence d’amour à nos côtés.

Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem, dit l’évangile. Jésus nous dit ainsi que sa vie ne s’arrêtera pas avec la mort mais qu’il entrera dans la lumière de Dieu : sa transfiguration annonce la lumière de Pâques, la lumière de la résurrection. 
Jésus transfiguré révèle la présence de Dieu, le visage de son Père dans un moment inoubliable.

La Lumière de Dieu réveille les cœurs endormis, et l’instant est tellement fort, la rencontre de l’éternel est tellement inédite, inouïe que Pierre veut s’installer dans ce bonheur en disant à Jésus : « faisons trois tentes, une pour toi, Jésus, une pour Moïse et une pour Elie »

Il nous arrive, lorsque nous sommes heureux, de désirer que cette joie intérieure se prolonge… ainsi, dans l’Evangile, Pierre, Jacques et Jean sont tellement heureux de ce moment avec Jésus qu’ils désirent profondément s’installer dans cette immense joie.

Soudain, les apôtres sont saisis d’une grande frayeur : de la nuée qui les recouvre, une voix se fit entendre :

        « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi :  écoutez-le ! »

Oui, écoutons Jésus, le Fils bien-aimé du Père. 

Cet instant de la transfiguration est la promesse de Dieu pour qu’un jour, à la suite du Christ Ressuscité, nous soyons à ses côtés dans sa lumière.

Ainsi, ce dimanche vient éclairer l’obscurité de notre marche de carême.

L’éclatante lumière de la transfiguration du Christ Jésus précède la lumière resplendissante de Pâques.

        Mettons-nous à l’écart un moment cette semaine 

                 pour mettre notre cœur et notre vie sous le regard du Seigneur ;

mettons-nous à l’écart pour faire l’expérience de la présence de Dieu,

         dans la prière ;

mettons-nous à l’écart pour être saisis de la voix du Père !